Distro actuelle pour MAO?

Patrice Reich kbio at free.fr
Dim 8 Mai 10:03:44 CEST 2016


Bonjour Vincent et la liste,

Le 07/05/2016 à 22:59, Vincent a écrit :
> De mes maigres et anciennes connaissances, justement pour éviter/limiter
> les 'xruns' il fallait 'impérativement' utiliser un noyau temps réel
> pour une distro spécialisée en traitement audio (et sans doute vidéo,
> mais comme c'est surtout au moment de l'acquisition que cela a une
> importance), ce n'est plus le cas?

J'ai utilisé les noyaux rt il y a plusieurs années, voici ce que j'avais 
conclu après quelques tests : le noyau rt permet de synchroniser jack 
avec une latence plus faible, on gagne quelques millisecondes. Si la 
carte son ou la carte mère n'est pas stable, elles ne vont pas devenir 
stables avec le noyau rt. Dans le cas d'un ordinateur simple coeur avec 
noyau rt, si une application musicale se met en boucle, elle va utiliser 
vraiment 100% du processeur, et il sera difficile d'ouvrir un terminal 
pour lancer killall.

Mais, suite à ton message, je vais installer le paquet linux-rt-lts sur 
mon archlinux. Je dirai ensuite combien j'ai gagné de millisecondes.


>
> Autre question, peut-être liée, tu m'avais dit que le gros intérêt de
> Tango Studio était le jeu de paramètres par défaut qui simplifiait
> grandement la vie, notamment au niveau des liens entre logiciels :
> existe t'il un méta paquet pour installer/configurer cet ensemble de
> logiciels d'acquisition/traitement de musique?

Je n'ai pas utilisé Ubuntu depuis 2 ans, peut-être que maintenant les 
réglages par défaut sont satisfaisants.

Avec Ubuntu, les méta-paquets "ubuntu studio" sont célèbres car ils 
permettent d'installer des centaines de logiciels en une seule 
opération. Il y a d'ailleurs les méta-paquets "graphics", "video" et 
"fonts" qui sont très utiles aussi.

Dans plusieurs distributions orientées musique, il existe de petits 
utilitaires graphiques "fait maison" qui sont bien utiles mais dont il 
faut compiler le code source pour les utiliser dans d'autres distribs. 
Avec Tango Studio, il y avait par exemple un logiciel graphique pour le 
choix de la carte son par défaut, ce qui évite d'éditer le fichier soi-même.

Sur Archlinux, je suis tombé il y a peu de temps sur hda-jack-retask-bzr
qui permet, avec une interface graphique, de connecter librement les 
pins des chipsets hda-intel.


À bientôt,
  Patrice Reich



Plus d'informations sur la liste de diffusion Linux06